Lettre annuelle de Patricia Gudiño aux membres de l’OUI 2016

25 janvier 2016
Écrit par Faustine Godin

Québec, 25 janvier 2016

 

Cher membre de l’Organisation universitaire interaméricaine,

 

Ce traditionnel message aux membres en début d’année revêt pour moi une signification toute particulière. C’est en effet la dernière lettre que je vous adresse en qualité de secrétaire générale exécutive puisque je suis arrivée au terme de mon mandat à ce poste à l’OUI. Comme vous le savez, le conseil d’administration et l’assemblée générale, lors des rencontres tenues à Quito, Équateur, le 19 octobre dernier, ont ratifié la nomination de monsieur David Julien au poste de secrétaire général exécutif. Ce dernier entrera en fonction le 1er février prochain et nous lui souhaitons la plus cordiale bienvenue.

Pour ma part, j’ai accepté du conseil d’administration un mandat d’un an à titre de chancelière de l’OUI afin d’appuyer, de manière générale, le processus de transition et, de façon particulière, un ensemble de projets spécifiques. Je profite de l’occasion pour vous souhaiter une excellente année 2016 au niveau professionnel et institutionnel, et pour vous remercier chaleureusement de la collaboration et du support que vous m’avez toujours témoignés pendant les huit années où j’ai été à la tête du Secrétariat général exécutif de l’OUI et aussi, ces quatre dernières, du Secrétariat exécutif du Congrès des Amériques sur l’éducation internationale (CAEI).  Je suis assurée que vous apporterez à David Julien le même appui afin de continuer à positionner les valeurs et les objectifs, ainsi que les produits et services académiques que l’OUI offre à ses membres dans le but de contribuer à la transformation de l’enseignement supérieur dans notre région.

En cette année 2016, l’OUI terminera la mise en œuvre des Orientations stratégiques 2011-2016. De grands résultats ont été atteints entre 2011 et 2015 grâce à l’engagement de nos hautes autorités et instances, au dévouement des directeurs exécutifs de nos programmes, IGLU, COLAM et CAMPUS, ainsi qu’à l’inestimable participation de notre membership pour consolider et innover à l’OUI en cette deuxième décennie du 21e siècle.

Je suis fière de ce que nous tous avons accompli pendant cette période au cours de laquelle nous avons mobilisé plus de 10 000 dirigeants et leaders universitaires, académiques et chercheurs d’environ 500 institutions d’enseignement supérieur et d’organismes gouvernementaux, internationaux, régionaux et nationaux de 35 pays. Ces participants ont dynamisé activement 42 des 45 actions stratégiques programmées autour des axes reliés à la formation du capital humain, l’innovation, l’internationalisation et la création d’espaces communs convergents d’enseignement supérieur.   

Je pense, en particulier, à la relance du programme IGLU avec son offre diverse et innovatrice, à notre contribution à la naissance du CAEI en tant qu’espace de convergence sur les questions de l’internationalisation, à la mise sur pied de nouveaux espaces tels que ceux pour les femmes leaders (EMULIES), les institutions techniques et technologiques (EISTEC), SOCIAL CAMPUS et le Congrès International de Connaissance et Recherche (CIKI), entre autres, et à la visibilité que nous a valu notre engagement institutionnel dans de nombreuses initiatives interaméricaines.

D’autre part, nous avons renforcé nos liens avec des partenaires stratégiques dans les différentes dimensions de l’univers de l’enseignement supérieur en plus de consolider et diversifier notre membership qui compte aujourd’hui 340 membres, dont 56% est constitué d’universités publiques, 35% d’universités privées et 9% d’institutions d’enseignement supérieur communautaires. Nous nous sommes aussi dotés d’un système efficient de gouvernance qui reflète notre nature interaméricaine et interculturelle, lequel s’est accompagné d’une stratégie transparente de viabilité académique, administrative, technologique et financière.

Bien sûr, les défis restent nombreux pour construire des espaces communs d’enseignement supérieur, mobiliser la “génération de la relève” et favoriser l’“inclusion” et la collaboration Nord-Sud et Sud-Sud, mais nous pouvons considérer l’avenir, et les prochaines étapes qui s’annoncent, avec énormément d’optimisme.

 

Plan d’activités OUI 2016

Cette année encore, l’OUI offrira plus de 90 activités à ses membres. Ce Portfolio de produits et services, bâti autour des thèmes de: leadership et gestion; innovation, recherche et formation doctorale; internationalisation; accès, rétention et diplomation; éducation technique et technologique, contribuera à stimuler une éducation supérieure transformée et transformatrice. Des évènements interaméricains seront autant d’opportunités de créer des partenariats stratégiques et renforcer des alliances.

Le plan annuel d’activités est l’illustration parfaite et concrète des grandes choses que nous pouvons réaliser lorsque nous mettons nos ressources en commun pour partager un même idéal et une même vision du développement de l’enseignement supérieur dans les Amériques. C’est le fruit d’un dialogue et d’échanges intenses et effectifs entre les régions de l’OUI, coordonnés entre les Vice-présidences régionales Amérique centrale, Brésil, Canada, Caraïbe, Colombie, Cône sud, Mexique et Pays andins, les programmes IGLU, COLAM et CAMPUS, et le Secrétariat général exécutif de l’OUI.

Le travail qui, conjointement avec nos membres et sous le leadership du président de l’OUI, Allan Cahoon, recteur de Royal Roads University (Canada), se réalisera cette année dans le cadre de l’exercice qui devra conduire aux Orientations stratégiques OUI 2017-2022, est sans contredit de la plus haute importance.

 

Patricia Gudiño
Secrétaire générale exécutive
Secrétaire exécutive CAEI

Bulletin

S'inscrire à notre infolettreemail

Inscription à l'infolettre

Contact

3744, rue Jean-Brillant, bureau 592
Montréal, Québec, Canada
H3T 1P1
(+1) 514-343-6980