Assemblée régionale OUI-Caraïbe 2019

21 mai 2019
Écrit par Faustine Godin

Boca Chica, République Dominicaine, le 19 mai 2019 – C’est à l’invitation du recteur de l’Instituto Tecnológico de Las Américas (ITLA), Ing. José Armando Tavarez, que le Dr David Julien, Secrétaire général exécutif de l’Organisation universitaire interaméricaine (OUI), s’est joint à l’Assemblée régionale de la région Caraïbe de l’OUI.

Cette rencontre a été l’occasion de réaffirmer les liens qui unissent l’OUI à l’ITLA en permettant à son recteur José Armando Tavarez, nouveau vice-président élu de la région Caraïbe, de tenir sa première Assemblée régionale. Cette dernière a permis de ratifier le plan d’action régional proposé par l’ITLA en plus de constituer le Conseil régional en appui au vice-président qui comptera dorénavant sur le soutien de conseillers régionaux, représentant différents pays membres des Caraïbes :

« La présence d’établissements issus de nombreux pays lors de l’Assemblée régionale démontre le leadership  du recteur José Armando Tavarez comme vice-président de la Caraïbe et le dynamisme de cette région en matière d’éducation supérieure, qui a d’ailleurs été un facteur clé dans le choix de l’ITLA pour héberger le cinquième programme de l’OUI, l’Espace interaméricain d’Éducation supérieure technique et technologique (EIESTEC) », a commenté le Dr David Julien, Secrétaire général exécutif de l’OUI.

Les membres de la Région de la Caraïbe totalisent une cinquantaine d’institutions et associations, réparties dans huit pays (Cuba, Guyane, Guyane Française, Haïti, Jamaïque, Porto Rico, République Dominicaine et Venezuela). L’unité et le réseau qu’offre l’OUI à ses membres, permettra à la Région Caraïbe d’approfondir des stratégies communes de développement et d’internationalisation de l’éducation supérieure.

Les participants de cette assemblée ont également pu compter sur la présence du Prof. Hans de Wit, directeur du Center for International Higher Education du Boston College, qui a donné une conférence magistrale portant sur l’« Internationalization of Higher Education and global learning : Implications, challenges and opportunities for technological institutions in the Caribbean ».  Le lendemain un atelier s’en est suivi jetant les bases d’un projet de recherche mené conjointement par ITLA et le Boston College visant à établir un diagnostic de l’état de l’internationalisation de l’enseignement supérieur au sein du secteur technique et technologique afin de déployer une stratégie visant à améliorer les opportunités pour les membres.

Prof. Hans de Wit, directeur du Center for International Higher Education du Boston College

Cette conférence et cet atelier ont reçu un grand succès en réunissant une cinquantaine de participants, et a permis au Prof. Hans de Wit, d’aborder de nombreux sujets qui seront également au cœur du prochain Congrès des Amériques sur l’Éducation Internationale (CAEI) qui aura lieu du 23 au 25 octobre prochain à Bogota, en Colombie.

Le prof. De Wit a ainsi rappelé l’importance croissante de l’internationalisation à tous les niveaux au sein des établissements d’éducation supérieure (ÉES), et son impact sur les institutions elles-mêmes, mais également sur les régions où elles sont situées ainsi que sur la population. Il a ainsi fait écho au thème du prochain CAEI, « Pôles de connaissance et d’innovation : Synergies de développement » et a souligné l’importance du rôle de l’OUI et spécifiquement de l’EIESTEC dans cet écosystème comme référence en tant que leader interaméricain et allié stratégique des ÉES dans le but de consolider leur rôle de moteur de changement social et dépasser les inégalités sociales et promouvoir la société de la connaissance.

Bulletin

S'inscrire à notre infolettreemail

Inscription à l'infolettre

Contact

3744, rue Jean-Brillant, bureau 592
Montréal, Québec, Canada
H3T 1P1
(+1) 514-343-6980